Conseil d’administration

Le Centre de solidarité est géré par un conseil d’administration composé de 9 personnes élues en assemblée générale et provenant de partout au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Tous ses membres sont portés par la même volonté d’agir pour l’amélioration de notre monde.


Zoé BergeronZoé Bergeron
Présidente
Le développement collectif constitue la ligne directrice du cheminement professionnel de Zoé Bergeron. Après un baccalauréat en économie et une maitrise en économie et politiques forestières, elle a travaillé deux années en Amérique centrale (Honduras) sur un projet de gestion intégrale d’un bassin versant. Par la suite, elle a occupé un poste de conseillère en développement régional à la Conférence régionale des élus de la Capitale-Nationale.
Depuis 2012, Zoé Bergeron travaille à son compte comme conseillère en gestion de projets collectifs. Son parcours professionnel est animé par des réflexions portant sur les effets positifs de la mobilisation, sur l’importance d’établir des relations de confiance et sur la manière de gérer les conflits parfois inévitables. La façon dont les démarches collectives sont supportées et accompagnées est, selon elle, un point déterminant pour l’atteinte des résultats.

Marie Mazerolle - carréMarie Mazerolle
Vice-Présidente

Marie Mazerolle détient un baccalauréat en géographie environnementale ainsi qu’une maîtrise en administration des affaires (MBA – gestion des entreprises). Marie a vécu sa première expérience interculturelle en 2003, au Panama, par l’entremise du programme AFS Interculture Canada. Ses expériences personnelles, académiques et professionnelles l’ont ensuite amenée à vivre en Europe, au Brésil et au Chili.

Après un parcours en développement des affaires à l’international, Marie a choisi de revenir dans sa région natale. Elle est aujourd’hui conseillère-coordonnatrice à l’Union des Producteurs Agricoles du Saguenay – Lac-Saint-Jean. Ayant à cœur le rayonnement des organisations régionales et devant sa passion pour l’échange interculturel, c’est avec grand intérêt que Marie s’implique au CSI.


Anne RenaldAnne Renald
Secrétaire-trésorière
Anne Renald a obtenu son baccalauréat en service social à l’Université Laval au printemps 2011. C’est à la suite d’un premier séjour à l’étranger, au Mali, dans le cadre de son stage en organisation communautaire, qu’elle fait le choix de revenir dans sa région natale pour poursuivre ses études et approfondir ses connaissance en développement local et communautaire. Elle complète en 2014 sa maîtrise en études et interventions régionales à l’Université du Québec à Chicoutimi. Son premier contact avec le CSI se fera à l’automne 2012, où elle deviendra accompagnatrice pour un stage QSF au Burkina Faso à l’été 2013. Le lien d’attachement envers ce pays et l’organisation demeure encore très fort à ce jour!
Particulièrement intéressée par l’implication des jeunes dans le développement de leur milieu et le renforcement des habiletés personnelles qui en découlent, elle est aujourd’hui agente de promotion de l’entreprenariat collectif jeunesse pour la Coopérative de développement régionale SLSJ/NDQ.

Marilyne Simard

Marilyne Simard

Marilyne Simard possède une maîtrise en santé environnementale et santé au travail de l’Université de Montréal (M. Sc.) ainsi qu’un diplôme d’études supérieures spécialisées en gestion (DESS) de l’École des hautes études commerciales (HEC) de Montréal. Membre de l’Ordre des Administrateurs agréés du Québec (Adm.A), elle a été responsable du déploiement de multiples projets intersectoriels et multidisciplinaires en santé et en développement durable. Actuellement directrice générale d’un organisme bailleur de fonds, Mme Simard est également consultante en développement international, principalement pour le renforcement des capacités en gestion de projets.

Intéressée par la coopération internationale, elle a effectué une affectation à titre de formatrice volontaire pour le Service d’Assistance Canadienne aux Organismes (SACO) en Afrique de l’Ouest. C’est donc avec cœur et enthousiasme qu’elle se joint à l’équipe du CSI afin de contribuer à son rayonnement.


Steeve Otis
Gradué de l’Université de Montréal en 1992, Steeve Otis est docteur en optométrie et pratique à Saguenay, plus précisément dans l’arrondissement Chicoutimi. Il est aussi inspecteur-enquêteur pour l’Ordre des optométristes du Québec ce qui l’amène à parcourir la province afin que sa profession puisse continuer de rayonner.
Ses premiers contacts avec le développement et la solidarité internationale passent par ceux qu’il considère comme ses plus grandes réalisations humaines, ses 2 enfants. Grâce à l’adoption internationale, Steeve Otis est un heureux papa de 2 enfants d’origine sud-coréenne. C’est donc lors de la préparation des dossiers d’adoption et de voyage en Corée du Sud qu’il renforça son désir d’aider, de bâtir et de donner aux communautés dans le besoin.
Muni de nombreux voyages et de magnifiques souvenirs en Amérique du Sud et en Amérique Centrale, il est fier de s’impliquer au développement ce monde qu’est le nôtre.

Anne Julie Néron
Anne-Julie Néron
Anne-Julie Néron détient un baccalauréat et une maîtrise en histoire, ainsi qu’un diplôme d’études supérieures spécialisées en gestion d’organismes culturels. Au cours de ses études, elle a effectué deux stages d’initiation à la coopération internationale, au Burkina Faso et en Bolivie.
Après avoir travaillé comme consultante en histoire, elle est revenue dans la région, où elle a travaillé au Centre de solidarité internationale du Saguenay-Lac-Saint-Jean, avant de retourner vers le milieu du patrimoine. Elle est maintenant directrice générale de la Société d’histoire du Lac-Saint-Jean.

idia

Idiatou Bah

Détentrice d’un baccalauréat en gestion internationale de l’UQAM, d’une maitrise en aménagement du territoire et développement régional de l’Université Laval et d’un D.E.S.S en Management- Leadership de l’Université McGill,  Idiatou Bah possède à son actif plus d’une quinzaine d’années d`expérience professionnelle. En effet, elle a travaillé dans le domaine de la gouvernance, du développement local et de l’économie sociale et solidaire au Québec ainsi qu’en Afrique et à l`international à travers un leadership avéré en développement international incluant les programmes de coopération, de recherche, de plaidoyer, communication, réseautage et levées de fonds. Elle a œuvré auprès du Centre Canadien d’Études et de Coopération Internationale (CECI), du Réseau Intercontinental de l’Économie Sociale et Solidaire (RIPESS) et du Réseau des Fondations de l’Institut des Sociétés Ouvertes pour Afrique de l’Ouest. Récemment installée dans la région avec sa famille, elle vient de retourner aux études pour entreprendre un doctorat sur mines et développement local au Saguenay et en Guinée dont elle est originaire tout en initiant un projet en immigration scolaire dans la région pour les étudiants internationaux d’Afrique


 

Thomas Casavant

Thomas Casavant

C’est après trois années d’études en Techniques Policières que ce jeune Almatois, d’origine innue, a été initié au développement international par le programme de Stages internationaux pour les jeunes autochtones. Ce programme l’a mené à réaliser un stage en collaboration avec la Fundación Arte Nativo en Équateur dans un projet visant l’autonomisation communautaire du village La Moya. Cette expérience a éveillé en lui non seulement un grand intérêt pour le monde de coopération internationale, mais également un désir de se développer lui-même en vue de travailler un jour dans ce domaine. Il est présentement aux études en intervention communautaire à l’Université du Québec à Chicoutimi afin de pouvoir réitérer l’expérience dans d’autres contextes.