Partenaires du Sud

echange-expertise burkina-travaux-rateaux

Pour réaliser ses différents volets d’activités, le Centre de solidarité internationale compte sur des partenariats précieux avec des organismes locaux sur le terrain. Sans eux, le CSI ne pourrait pas mener à bien ses projets de développement, ses stages et ses activités d’éducation à la citoyenneté mondiale.

Voici nos partenaires pour nos projets de développement en cours :

En Équateur :

Centro de desarollo, difusìon e investigacìon social (2014-2017)

Le CEDIS est une organisation qui œuvre auprès des populations autochtones de la province du Chimborazo dans le but d’améliorer leur qualité de vie et défendre leurs droits. Le CEDIS appuie les initiatives locales et met en œuvre des projets de coopération internationale en collaboration avec les regroupements de femmes et les associations locales en faisant la promotion de l’égalité entre les sexes et de la protection de l’environnement. Cette organisation travaille donc à l’autonomisation et à la valorisation des femmes et des hommes de zones rurales du Chimborazo qui sont victimes d’exclusion due à leur origine ethnique et leur situation économique. Pour améliorer les conditions de vie de ces populations, il soutient des activités de production agricole et d’élevage durables en faisant la promotion de l’agroécologie et de la conservation des ressources naturelles.

 

Au Burkina Faso :

L’Association d’appui et d’éveil Pugsada (2016-2018)

L’ADEP a pour mission d’«œuvrer à l’amélioration du statut et des conditions de vie de la jeune fille, notamment par le développement de l’exercice de ses droits et par le renforcement de ses capacités à prendre une place significative au sein de la société ». Ses objectifs spécifiques sont de : lutter contre toutes formes de violences faites aux filles; aider les parents à connaître, comprendre et respecter les droits des filles (en les éclairant sur les méfaits du mariage précoce et/ou forcé sur les filles et sur la cohésion familiale, les méfaits des mutilations génitales féminines sur la santé physique et psychologique des filles, la nécessité de scolariser les filles); offrir un espace aux filles afin qu’elles puissent s’informer et échanger sur leurs droits et devoirs; aider les filles à avoir une autonomie financière (en leur apprenant un métier et en leur octroyant des crédits pour exercer des activités génératrices de revenus); informer et sensibiliser les filles sur la santé sexuelle et de la reproduction (IST, SIDA, planning familial); ainsi qu’éduquer et favoriser la scolarisation des filles et les aider à parvenir à l’autopromotion.

 

Au Sénégal :

L’Association nationale pour la prévention et le développement (2016-2018)

Les principaux objectifs de l’organisme sont: 1) améliorer les connaissances et les capacités des populations sur les questions de santé, de l’éducation, de l’environnement et droits humains; 2) constituer une force de propositions à travers le plaidoyer, le lobbying et l’interpellation des acteurs responsables pour le bien être de la population; 3) instaurer un cadre idéal pour la protection, le partage et l’épanouissement des enfants, des jeunes et des femmes dans un environnement sain; 4) permettre aux femmes de devenir à la fois auteurs et actrices de leur propre politique de développement; ainsi que 5) promouvoir le respect de l’éthique, de la déontologie et de la bonne gouvernance au sein de l’organisation en contribuant au renforcement de la solidarité en actionnant les leviers d’entraide, de partage, de responsabilité, d’humanisme et de bienveillance. Les secteurs d’activités sont la santé communautaire, l’éducation et la formation, l’environnement, les droits humains (protection sociale des enfants en situation de vulnérabilité) ainsi que la promotion économique des femmes.